Accueil & Actualités | Présentation | Collections | Auteurs & artistes | Ouvrages | Catalogue | Calendrier des parutions | Commandes | FAQ et Consignes | Agenda des dédicaces | Manuscrits & soumissions | Librairies & Diffusion & Distribution | Contact | Archives | Dans la presse | Our books in English | Liens | La revue XIXème | Le Calepin Jaune sur MySpace | Le Calepin Jaune sur FaceBook

 

Notre catalogue :

 

 

. Ce que dit la presse de nos ouvrages .

Nos collections :

Notre collection jeunesse :

 

Precious Things de Natalia Pierandrei

Un livre tout mimi qui sort de l’ordinaire et qui contraste considérablement avec les différents artbooks traditionnels : avec le format habituel des livres du Calepin Jaune, Estelle Valls de Gomis a réalisé un travail fabuleux qui nous rend l’œuvre de Nati très accessible, comme un petit carnet d’art que l’on peut emporter partout avec soi, et au sein duquel les reproductions sont très bien mises en valeur. Chaque pleine page est une illustration, une œuvre complète, et l’on navigue au gré des dessins féeriques de Natalia Pierandrei, passant d’une fée des bois à une lolita entre inspirations manga et néoclassique, une Dryade, une jeune fille mélancolique,  un chaperon rouge urbain ou une poupée abandonnée, gisant dans son berceau de verdure. C’est tout simplement magique et magnifique… Un véritable coup de cœur pour ma part !
Les œuvres de Nati naviguent entre plusieurs inspirations et influences, et ces dessins nous emportent dans des univers délicats et précieux, entre féerie et fantasy urbaine, le tout orné d’une très nette inspiration classique (ah les peintres italien, l’artiste ne peur renier ses racines) et gothique. Ajoutez à cela une pointe de style manga hérité de la passion de l’artiste pour la culture japonaise et vous avez les œuvres uniques de Natalia Pierandrei que le Calepin Jaune nous offre aujourd’hui la chance de découvrir.

Psychovision.net Avril 2009

*

Masques de Femmes de Elie Darco et Cyril Carau

Ce qu'il faut souligner dans ce recueil outre le fait que les textes sont magnifiques et mis en valeur par des illustrations très élaborées réalisées par nos talentueux auteurs eux-mêmes (tout comme la splendide illustration de couverture), c'est qu'il a été écrit et conçu avec une véritable passion et que cela se ressent à la lecture. Elie et Cyril sont des orfèvres, ils aiment ce qu'ils font, ce qu'ils écrivent, ils aiment leurs personnages, veulent le meilleur pour eux, et nous, lecteurs, le ressentons Il faut souligner également la parfaite symbiose entre les deux auteurs : leurs nouvelles, leurs thèmes et leur écriture se complètent parfaitement, tout comme leurs illustrations. On sent qu'écrire ensemble et illustrer ensemble leur a été un plaisir et une motivation, un moyen de plus de fusionner, et le cœur qu'ils ont mis à l'ouvrage, nous le retrouvons avec le plaisir de nous plonger dans ce recueil.

Chroniques culturelles Estelle Valls de Gomis Avril 2009

*

Prysmes de Charlotte Bousquet

Devant tant de beauté on est en droit de se demander comment Charlotte Bousquet fait pour créer de tels paysages, de tels personnages. Si vous lui demandez, pas sûr qu’elle vous réponde… A moins qu’elle ne l’ait déjà fait ici dans la nouvelle Sang d’encre. Et si écrire c’était vivre, ou plutôt survivre ? Et si votre sang était fait d’encre et que le seul moyen de survivre (encore !) était de réguler ce flot noir qui coule dans vos veines, qui inonde votre cerveau, qui vous tue et guérit en même temps ? Écrire pour survivre…

Psychovision.net Février 2009

Bref, un volume à traiter comme une boîte à bijoux ou à émaux finement ciselés... qu’il serait dommage de déflorer à l’avance par plus de précisions.

Phénix-web Mars 2009

*

La Laiteuse et son chat de Gérald Duchemin

Vous l’aurez compris je pense, la classe de Gérald Duchemin, son talent (et le mot est faible) c’est cette capacité phénoménale qu’il a à rendre ses personnages vivants, tout en utilisant la caricature et l’archétype. Il arrive à sortir des sentiers battus et à nous faire toucher l’horreur banale, celle du quotidien, du bout des doigts. La laiteuse et son chat est un étrange conte macabre qui relate le sombre de tous les jours… Mme Harfang est un personnage obscène et elle devient par la même une sorte de dénonciation de la petitesse d’esprit, de la fourberie de notre société actuelle et une belle image du mensonge qui ronge nos institutions et nos mentalités…Un livre coup de poing qui vous retourne l’estomac dans tous les sens, servit par une plume sublime et hors norme ! [...]
Encore une fois le Calepin Jaune nous offre un ouvrage passionnant et d’une qualité certaine. Derrière la première de couverture blanche c’est un roman noir qui se dévoile, passionnant, et qu’il faut lire à tout prix ! Gerald Duchemin est une grande plume et il serait temps que l’on parle un peu plus de cet auteur qui me dérange ici (dans le bon sens du terme) et qui m’avait sidéré dans Carmélia ! 
La laiteuse et son chat est un ouvrage décapant, passionnant, cynique et sombre à découvrir de toute urgence !

Psychovision.net Février 2009

J’avais découvert Gérald Duchemin grâce à Carmélia qui racontait déjà une histoire fantastique mais à travers les yeux d’un appartement.
J’ai retrouvé à la lecture de La Laiteuse et son chat le même plaisir que pour Carmelia avec une mention particulière quant aux personnages comme annoncé en quatrième de couverture : ceux-ci sont décrits d’une manière brillante tout en ne ralentissant pas une histoire qui reste malgré tout assez courte.
La méchanceté de La Laiteuse est un régal et je conseille vivement à tous ceux qui aiment un fantastique soigné ce récit.

Fantastinet Janvier 2009

Deux choses frappent le lecteur : la virtuosité avec laquelle Gérald Duchemin manie la langue et le plaisir évident qu'il a pris à narrer les méfaits de cette Tatie Danielle haut de gamme, [...] Ce portrait au vitriol d'une veuve un peu cinglée et de son entourage [...] est drôle, enlevé avec juste ce qu'il faut de distance pour donner un ton so British au récit. L'histoire, originale par le thème choisie, est servie par une plume subtile et un humour jubilatoire.
Un petit bijou littéraire.

Khimaira magazine on line Janvier 2009

*

Les Actes Amanites de Lise N.

Organique, hybride, fascinant, tels sont les mots qui en effet viennent à l’esprit lorsqu’on découvre Les actes amanites. La prose surréaliste, musicale et intensément charnelle de Lise N. ouvre une sorte de maelström dans l’esprit du lecteur, qui se sent emporté par le courant des phrases, balancé d’une rive étrange à une autre, sans jamais avoir ni l’impression de se noyer, ni l’envie de résister à cette rivière bouillonnante d’images et de mots qui se répondent et s’entrelacent.

Khimaira magazine on line Octobre 2008

Article sur Les Actes Amanites et interview de Lise N. sur Médiapart.

*

Le Crépuscule des loups de Charlotte Bousquet et al.

Dès la prise en main, le lecteur a vraiment l’impression que c’est le livre qui le regarde et non l’inverse. Cette illusion est rendue possible par l’excellente illustration de Fabien Fernandez où l’œil du loup sur la couverture scrute sans ciller son environnement. Ensuite, dans les pages intérieures, passé la captivante Préface signée Lauric Guillaud et l’excellente Introduction de Charlotte Bousquet, la lecture commence, agréablement ponctuée de très belles illustrations. Dès cet instant, la magie du loup fait son effet et le lecteur se trouve embarqué dans dix-sept histoires dont la maestria l’empêche souvent de poser l’anthologie avant d’en avoir lu la fin.

Khimaira magazine on line Septembre 2008

*

Et toujours, le bruit de l'Orage de Justine Niogret

Et Toujours le Bruit de l'Orage est un ouvrage saisissant et charnel, plein de colère, de fureur, de haine et de passion. Justine Niogret nous offre une écriture à fleur de peau, à fleur de mot et chaque nouvelle frappe le lecteur de plein fouet. Ce petit bijou est en plus servi dans un bel écrin puisque la couverture de Hérysis est tout simplement magnifique, en parfait accord avec le recueil. Dommage juste que les illustrations intérieures ne soient pas toutes à la hauteur de cette couverture. Une magnifique découverte une fois encore, un ouvrage que je vous recommande chaudement.

Psychovision, Septembre 2008

*

Le Fantastique des Fétichistes de Estelle Valls de Gomis et al.

Dotée d’une couverture luxueuse et évocatrice des boudoirs victoriens, cette anthologie va en surprendre plus d’un ! Loin de se limiter aux clichés sur le fétichisme érotique, les différents textes de cet ouvrage sont regroupés en quatre sections : De l’adoration des corps, Du corps à l’art, De l’obsession et Coupables passions. [...]Tous ces textes sont riches, bien écrits et mêlent habilement un fantastique parfois discret à une décadence élégante souvent dangereuse. Le fétichisme, loin d’être confiné à l’érotisme ou à la chambre à coucher devient passion de l’art, de l’objet vénéré ou de l’être humain et de ses représentations. Les époques varient, pour les histoires comme pour les auteurs, les lieux changent et les civilisations aussi, mais le ton reste le même, une prose précieuse et raffinée, pour des textes ciselés comme des joyaux.

Khimaira magazine on line Juillet 2008

*

Lettres aux Ténèbres de Charlotte Bousquet

[...] Charlotte Bousquet est titulaire d'un doctorat de philosophie, son récit (et ceux qui suivent) est loin de se contenter de raconter une belle histoire, il pose une multitude de questions, directement liées à ses personnages ou de plus grande ampleur, il pousse à l'interrogation, la réflexion, il va bien au-delà du rôle généralement attribué aux histoires de vampires. En mêlant à l'univers vampirique des pensées philosophiques (et surtout en le faisant de la bonne manière), Charlotte Bousquet signe ici un ouvrage à la fois original, intéressant et intelligent.

Elegy n°52 Février/Mars 2008

Ce roman de Charlotte Bousquet, premier opus de la collection Passe-velours des éditions du Calepin jaune, ouvre la voie d’un genre à la fois ancien et nouveau, où une prose très lyrique, poétique et raffinée sert une intrigue sombre et délicate, délicatement brodée autour de la personnalité et de la quête de ces deux héros que l’on devine par rapport à leurs regards respectifs.

Une fois de plus, la plume de Charlotte Bousquet émerveille le lecteur et l’entraîne dans un monde envoûtant, un très bel ouvrage des jeunes éditions du Calepin jaune !

Khimaira magazine on line Février 2008

*

Horizon Motel de Estelle Valls de Gomis

Horizon Motel, [...], est une route étoilée, un chemin bordé par les teintes chaudes et merveilleuses d'un horizon onirique, proche et lointain à la fois. Cet horizon, c'est celui d'Estelle Valls de Gomis, inattendue, poétique, surréaliste parfois dans cet hommage bilingue à Jim Morrison... et à toute une génération d'artistes, poètes, écrivains, photographes américains hors normes, hors du temps, hors du monde. Les poèmes et photographies se font écho en un jeu de matières, d'émotions et d'impressions à la fois étrange, harmonieux et extrêmement humain. Les nouvelles - deux qui plongent le lecteur dans l'univers poétique, musical et spirituel de Morrison, deux, plus grinçantes sur le monde de l'édition, la jalousie, la gloire... et Marilyn – sont bien écrites prenantes, émouvantes, parfois cyniques.

Khimaira magazine on line Décembre 2007

*

Corsets et Crinolines de Cyprien Bouton

Réservé aux amateurs de perruques poudrées, jupons fripons et plaisirs inavouables.

Elegy n°52 Février/Mars 2008

Pour ce premier roman, Cyprien Bouton réussit le tour de force - en plus d'avoir une fort agréable plume - d'écrire un texte érotique sans tomber ni dans la vulgarité, ni dans le ridicule. Il réussit sur le mode libertin et léger - à la manière de certains auteurs du 18ème auxquels il fait d'ailleurs maints clins d'yeux - [...] à nous emporter dans une fantaisie mutine et drôle, certes très crue mais ô combien divertissante !

Khimaira magazine on line Décembre 2007

Voilà donc une novella bien agréable mélangeant savamment tous les bons ingrédients d'un savoureux roman gothique, noir et libertin. Si l'érotisme qui parsème les pages est des plus explicite, il n'en est pas moins toujours très délicatement amené. La sensualité transpire entre les lignes et sous la belle plume de Cyprien Bouton. Le décor est délicat, la femme est belle, le vampire assoiffé et l'on se laisse très vite envoûter. [...] une belle réussite.

Erwelyn.com Décembre 2007

*

Les Gentlemen de l'Étrange d'Estelle Valls de Gomis

[...] Cette entrée en matière donne le ton de ce recueil d'histoires complètement délirantes consacrées aux frasques du charmant et détonnant duo que forment Wolfgang et Manfred. Une série d'épopées [...] peuplées de créatures délicieusement démentes et illustrées par le trait habile de l'auteure elle-même. Bienvenue dans le XIXème siècle de Miss Valls de Gomis...

Elegy n°48 Juin/Juillet 2007

[...] On vogue autant dans les brumes inquiétantes que dans les vapeurs d’absinthe et d’opium entêtantes.
Les personnages sont attachants, curieux, fabuleux parfois, et même astreints à un certain humour, malgré des situations plus que périlleuses.
Je n’en dévoilerai pas plus, et vous invite à parcourir ce roman au style inspiré et finement illustré par l’auteur.
Un voyage dans l’étrange, avec des gentlemen qui ne le sont pas moins, et c’est tant mieux pour tout le monde.

Phénix web Juin 2007

*

 

 

___________________________________________________

Accueil & Actualités | Présentation | Collections | Auteurs & artistes | Ouvrages | Catalogue | Calendrier des parutions | Commandes | FAQ et Consignes | Agenda des dédicaces | Manuscrits & soumissions | Librairies & Diffusion & Distribution | Contact | Archives | Dans la presse | Our books in English | Liens | La revue XIXème | Le Calepin Jaune sur MySpace | Le Calepin Jaune sur FaceBook

Le Calepin Jaune - Association de loi 1901
Le Calepin Jaune Éditions - BP 600 21 - 32502 Fleurance Cedex - France
Tous droits réservés © Le Calepin Jaune 2007-2012 - website by EVdG © 2007-2012
Merci de ne pas faire de liens directs vers nos images mais de les sauvegarder sur votre propre disque dur ou serveur.