Accueil & Actualités | Présentation | Collections | Auteurs & artistes | Ouvrages | Catalogue | Calendrier des parutions | Commandes | FAQ et Consignes | Agenda des dédicaces | Manuscrits & soumissions | Librairies & Diffusion & Distribution | Contact | Archives | Dans la presse | Our books in English | Liens | La revue XIXème | Le Calepin Jaune sur MySpace | Le Calepin Jaune sur FaceBook

 

Notre catalogue :

 

 

. Ouvrages .

Nos collections :

Notre collection jeunesse :

 

Le Fantastique des Fétichistes dir. Estelle Valls de Gomis

Collection Absinthes - Avril 2008
ISBN : 978-2-9528966-8-9
prix : 20 €
Commander cet ouvrage par chèque

*

ou pour la France uniquement

*

ou pour la Suisse, la Belgique et l'Union Européenne uniquement

*

ou pour le Canada, les États-Unis et les autres pays du globe uniquement

Estelle Valls de Gomis
Le Fantastique des Fétichistes

Attention : cet ouvrage est désormais indisponible

234 pages
14,80 x 21 cm
intérieur papier bouffant ivoire
couverture couleur réalisée par l'anthologiste

21 nouvelles par Armand Cabasson, Charlotte Bousquet, Léonor Lara, Brendan Connell, Marc Kiska (Jaime), Marie Angèle Prétot, Théophile Gautier, Prosper Mérimée, Nicolas Gogol, Joris-Karl Huysmans, Joséphin Péladan, et al.

 

NB : il est possible que les couleurs de l'ouvrage final diffèrent légèrement en intensité de celles affichée sur l'écran de votre ordinateur.

*

Les cinquante premières souscriptions se verront offrir un ex-libris couleur (voir ci-dessous) en édition limitée de la photographie de couverture, numéroté et signé par l'anthologiste/photographe, de même que 50 marque-pages en édition limitée, numérotés et signés pareillement.

*

La littérature fantastique est fréquemment mâtinée d’érotisme, mais elle donne aussi très souvent lieu à l’élaboration de fantasmes plus ou moins morbides ayant trait au fétichisme.

L’on y rencontre entre autres des collectionneurs frénétiques, des amoureux transis, des obsédés du pied, du sein, ou de la cuisse, des amateurs d’art ou d’absinthe et des affamés du maroquin. C’est cette propension à se passionner jusqu’à la névrose pour des objets, des lieux ou des personnages — thèmes que l’on retrouve notamment chez Théophile Gautier — que nous allons explorer ici à travers de délicieux voyages dans des textes fantastiques, érotiques, ou simplement oniriques ayant en commun de faire la part belle à cette joie obsessionnelle qui naît de la proximité ou de la possession de la chose adorée.

Extrait :

"La Vénus de Milo" (nouvelle) :

Ce soir-là, j'avais cru devoir aller au bal de l'Opéra pour me divertir, et je m'y divertissais de tout mon cœur, si bien que, dans le feu d'une conversation vive et animée avec un domino plein d'entrain et de promesses, ayant fait le moulinet de mon bras droit à l'effet de peindre éloquemment la violence de mon amour naissant, je fis tomber le chapeau d'un jeune homme qui était à droite et un peu en arrière de moi.

— Maladroit ! cria une voix dont le timbre me sembla peu d'accord avec le caractère masculin de la coiffure que je venais de voir tomber.

Je me retournai et, me confondant en excuses, je ramassai respectueusement le chapeau et l'offris au jeune homme, lequel n'était autre qu'une jeune et jolie femme, et qui ne pouvait guère s'en cacher sous le pantalon collant, le gilet à cœur et l'habit noir, qui moulaient de leur ébène les blancheurs cachées d'un corps de Vénus.

L'inconnue rayonnait d'un tel éblouissement de beauté que je demeurai bouche béante, l'air fort bête (ainsi que je l'ai su depuis), et lui tendant son chapeau dans une posture de suppliant.

Un peu renversée sur la hanche, la tête en arrière, elle me regardait ou plutôt me toisait par-dessus son épaule de l'air le plus dédaigneux du monde. Elle avait assemblé ses pieds et tenait ses deux mains dans les poches de son pantalon : on aurait dit un jeune duelliste prêt à lancer un cartel.

Le cou, le tour du visage et le front, étaient d'une beauté incomparable : une forêt de cheveux blond cuivré, mal contenus par quelques petits peignes ou quelques épingles qu'on voyait surgir çà et là sous les débordements de cette cascade, avait été enroulée de manière à imiter le mieux possible une coiffure d'homme ; mais la chute du chapeau avait dérangé cet artifice, et d'épaisses torsades s'étaient échappées de toutes parts comme un fleuve d'or qui aurait rompu ses digues. Une boucle, entre autres, tombait sur le front et voilait entièrement un de ses beaux yeux.

*

 

___________________________________________________

Accueil & Actualités | Présentation | Collections | Auteurs & artistes | Ouvrages | Catalogue | Calendrier des parutions | Commandes | FAQ et Consignes | Agenda des dédicaces | Manuscrits & soumissions | Librairies & Diffusion & Distribution | Contact | Archives | Dans la presse | Our books in English | Liens | La revue XIXème | Le Calepin Jaune sur MySpace | Le Calepin Jaune sur FaceBook

Le Calepin Jaune - Association de loi 1901
Le Calepin Jaune Éditions - BP 600 21 - 32502 Fleurance Cedex - France
Tous droits réservés © Le Calepin Jaune 2007-2012 - website by EVdG © 2007-2012
Merci de ne pas faire de liens directs vers nos images mais de les sauvegarder sur votre propre disque dur ou serveur.