Accueil & Actualités | Présentation | Collections | Auteurs & artistes | Ouvrages | Catalogue | Calendrier des parutions | Commandes | FAQ et Consignes | Agenda des dédicaces | Manuscrits & soumissions | Librairies & Diffusion & Distribution | Contact | Archives | Dans la presse | Our books in English | Liens | La revue XIXème | Le Calepin Jaune sur MySpace | Le Calepin Jaune sur FaceBook

 

Notre catalogue :

 

 

. Ouvrages .

Nos collections :

Notre collection jeunesse :

 

Masques de Femmes. Elie Darco et Cyril Carau

Collection Absinthes - Février 2009
ISBN : 978-2-917372-16-6
prix : 19,60 €
Souscrire à cet ouvrage par chèque

*

Lundi 16 février 2009 : c'est aujourd'hui que prend fin la période des souscriptions. L'ouvrage partira à l'imprimerie d'ici quelques jours et sera livré début mars. Merci encore de votre commande et à très bientôt !

*

Durant la période des souscriptions, les frais de port pour cet ouvrage sont offerts vers la France métropolitaine et sont réduits vers les autres destinations.

Attention : lorsque vous souscrivez à un ouvrage par PayPal, votre compte est débité immédiatement du montant, même si l'ouvrage ne paraît que deux mois plus tard. Merci.

*

ou pour la France uniquement

*

ou pour la Suisse, la Belgique et l'Union Européenne uniquement

*

ou pour le Canada, les États-Unis et les autres pays du globe uniquement

 

Elie Darco et Cyril Carau
Masques de Femmes

230 pages
14,80 x 21 cm
intérieur papier offset blanc
couverture couleur illustrée et réalisée par Elie Darco
13 illustrations intérieures en noir et blanc réalisées par Elie Darco et Cyril Carau
maquette intérieure réalisée par Elie Darco

13 nouvelles dont 10 inédites

*

*

NB : il est possible que les couleurs de l'ouvrage final diffèrent légèrement en intensité de celles affichée sur l'écran de votre ordinateur.

*

 

Les cinquante premières souscriptions se verront offrir un ex-libris couleur (voir ci-dessous) en édition limitée numéroté de l'illustration de couverture.

*

1800, les Lumières s’éteignent, laissant en héritage une certaine idée du progrès, retranchée du bonheur qu’on lui imputait. Durant les cent années qui vont suivre, les grandes cheminées vomissant la suie, les guerres toujours présentes, le colonialisme et les sciences refouleront jusqu’aux portes du néant l’irrationnel du tréfonds des rêves, l’inventivité des frontières de la pensée. Mais le surnaturel fascine et s’oppose à la raison, à la réalité policée d’une société plus industrieuse que culturelle, plus scientifique que mystique. Sur le tombeau du 19ème siècle, treize nouvelles fantastiques illustrées se recueillent, pour faire écho au romantisme noir, à l’esthétique macabre, au symbolisme qu’affectionnaient les artistes et intellectuels de l’époque.

Paris, durant la commune, Cécile fuit la folie de la semaine sanglante en s’adonnant à des voyages, à des rencontres d’outre-temps. Prague, Deirdre la non-vivante, en quête de sang et de vérité, poursuit son engendreur de sa vengeance. Séville, une gitane tente de changer le destin d’un jeune médecin aux notes langoureuses d’un flamenco. Venise, Fausta, aristocrate et aventurière, plonge au cœur des sombres secrets de la cité des Doges. Londres, modèle et muse des peintres préraphaélistes, Jane vous invite au mystérieux festin des Dieux.

Treize histoires de femme, mère, amante, épouse, femme du monde, femme fatale ou femme-objet. Treize destins étranges, troublants, tragiques ou émouvants à effeuiller comme un antique journal exhumé d’un grenier.

Elie Darco et Cyril Carau, auteurs et illustrateurs, marient leurs arts et leur vie, en la cité Phocéenne. Passionnés de littérature imaginaire, ils signent là, leur premier recueil de nouvelles, d’une plume éloquente et raffinée.

 

Extrait :

"La Vieille femme et la mer" (nouvelle - Elie Darco) :

Le quai est glissant et le vent me bouscule sans égard pour mon âge. Je préfère sa bise glaciale aux étreintes de mes semblables. La veille, lorsqu’il a été temps de cesser d’espérer, lorsqu’on m’a signifié que mon existence en revenait à sa prime nullité, ils ont cru me soutenir à force d’affection. Mais leurs mots perlaient l’amer, leurs embrassades sentaient l’embrun et ils ne parlaient que de fatalité négligeant de nommer la véritable coupable. Qu’on n’essaye plus d’adoucir mon sort avec des baisers de sel ! Ils me plaignent mais je sais lire dans leur yeux la sentence : « Une vie de deuil qui devrait bientôt s’achever », c’est pourtant bien le meilleur qu’il me souhaite ! moi dont le cœur se brise à chaque instant comme l’onde saumâtre s’abîmant sur le quai. De loin, j’ai repéré le bateau dont je compte m’emparer. Rien ne bouge. Tous les hommes sont rentrés dans la soirée. Ils partent en mer pour trois jours parfois, mais en cette saison c’est plus rare et les signes sont manifestes : une tempête s’en vient. Nul ne tentera sa chance, les bancs de morue s’enfoncent davantage lorsque la houle grandit. Mais après ce nouveau déchaînement des éléments, il y aura comme une manne, un regain de vie et davantage de poissons à prendre pour ceux qui ont le nez creux et l’expérience. Mon mari était de ceux-là et il connaissait des coins qu’on lui enviait, dont il ne partageait le secret qu’avec ses fils… mes hommes tous disparus ! La garce, marâtre ! Moi je suis fille des semailles, ma mère avait des terres sur la grand’île et j’ai de l’instruction, je ne te reconnais point comme providence, tu n’es qu’une pourvoyeuse de mort ! Mer, je te hais !

*

 

___________________________________________________

Accueil & Actualités | Présentation | Collections | Auteurs & artistes | Ouvrages | Catalogue | Calendrier des parutions | Commandes | FAQ et Consignes | Agenda des dédicaces | Manuscrits & soumissions | Librairies & Diffusion & Distribution | Contact | Archives | Dans la presse | Our books in English | Liens | La revue XIXème | Le Calepin Jaune sur MySpace | Le Calepin Jaune sur FaceBook

Le Calepin Jaune - Association de loi 1901
Le Calepin Jaune Éditions - BP 600 21 - 32502 Fleurance Cedex - France
Tous droits réservés © Le Calepin Jaune 2007-2012 - website by EVdG © 2007-2012
Merci de ne pas faire de liens directs vers nos images mais de les sauvegarder sur votre propre disque dur ou serveur.